More Website Templates @ solidarecobonvolo.com - October 17, 2018!

L'association SBV

L’organisation SOLIDARITE BONNE VOLONTE a été fondée par Alexis ASUMANI BENGANTUNDU en 2004. Affecté par la mort de son père à l’âge de 10 ans, en 1964 par les rebelles, Alexis ASUMANI BENGANTUNDU se disait toujours « lorsque je serai adulte et aurai des moyens financiers, je dois encadrer les enfants orphelins et démunis ». C’est ainsi que cette opportunité s’était présentée à lui, une nuit de 2004.

On ne dirige pas une association seule. Alexis ASUMANI, animé des valeurs humanitaires, avait intéressé au jeune Alphonse WASEKA avec qui ils ont donné les objectifs de SOLIDARITE BONNE VOLONTE. C’est après qu’ils avaient fait appel à Etienne Katchelewa, Augustin Kakozwa…

Comment ces membres ont rencontré la langue ESPERANTO, langue qui unit les cœurs, langue de la paix. Alexis, agent de l’Etat, a été affecté en 2002, après l’éruption volcanique à MUNYAGA, une localité située à 60 km de Goma, localité frontalière d’Ouganda. Là il avait trouvé un autre agent Hybert NTAWU qui avait appris l’Espéranto en Tanzanie. Intéressé par cette langue, il avait commencé à l’apprendre. Et lorsqu’il revenait à la maison, il avait parlé de cette langue à tous ceux qui restaient chez lui dont Alphonse WASEKA. Ce dernier s’est vite intéressé ainsi que d’autres membres du voisinage.

C’est ainsi que le club espérantiste s’était constitué, baptisé GOMA ESPERANTO KLUBO. Comme la plupart des espérantistes étaient des chrétiens catholiques, on avait aussi mis sur place IKUE / Grupo de GOMA. GOMA ESPERANTO KLUBO avait pris de l’expansion et vite reconnu par UEA à l’époque de Renato Corsetti.

On commençait déjà à encadrer quelques 40 enfants orphelins, démunis et de la rue avec des moyens propres. Père catholique Magnani DUILIO espérantiste d’Italie s’étant intéressé du club et des œuvres des espérantistes de Goma avait fait parrainer quelques enfants par les fidèles de Rimini. Aussi, il parlait de ces espérantistes au Pape Jean Paul II.

Pour bien maitriser la langue Espéranto, Hans Bakker espérantiste hollandais avait disponibilité 1000 USD pour un séminaire d’apprentissage de la langue. Il a dû envoyer auprès des espérantistes de Goma Jean BOSCO MALANDA pour cette fin. Après, Goma Esperanto Club avait laissé la place à SOLIDARITE BONNE VOLONTE en 2004, une association de droit congolais à but non lucratif.

Les bienfaiteurs

  • Hans BAKKER
  • Jeannette Ans BAKKER
  • Père Duilio MAGNANI
Membres d'honneur de SBV
  • Laurent VIGNAUD
  • Jean-Jacques REY